Légion de la Flamme

De Guild Wars 2 Wiki
(Redirigé depuis Légion d'Or)
Aller à : navigation, rechercher

La Légion de la Flamme, aussi connue sous le nom de Légion d'Or à cause de leur ralliement à la magie, est l'une des quatre Grandes Légions des Charrs. Les membres résident dans la citadelle de Hrangmer et la Citadelle des Flammes[1]. Ils sont des zélotes religieux et les maîtres de la magie parmi les Charrs. Ils ont été la Légion la plus influente de la société charr, mais aujourd'hui ils sont rejetés par les autres, étant considérés comme des restes.

Cependant, avec l'arrivée de leur nouveau dieu, Gaheron Feu-de-Bael, la légion abandonnée est assez puissante pour combattre toutes les autres en même temps.[2] Ils ont appris de leurs erreurs passées, et planifient de redevenir les leaders des Charrs.[1]

Histoire[modifier]

La Légion de la Flamme prit le pouvoir de la société charr une première fois des siècles avant la découverte des Titans dans les feux du volcan Hrangmer. C'est là que la Légion de la Flamme construisit sa capitale et éleva les titans au rang de divinités. Ils utilisèrent les titans pour subjuguer les autres légions, à travers les chamans de ces dernières. Cet événement fit naître la Caste des Chamans, qui dirigea alors la nation charr. Utilisant la puissance des nouveaux dieux pour déclencher la Fournaise, ils marchèrent pour reprendre Ascalon, et poussèrent même pour une courte invasion de la Kryte et d'Orr. Ils furent stoppés de leur conquête totale de la Tyrie par deux événements : l'ascension du Blanc-Manteau en Kryte et la destruction d'Orr par le Vizir Khilbron.

La domination du royaume d'Ascalon par la Légion de la Flamme perdura deux ans, jusqu'à la défaite des Titans. Trois ans plus tard, la défaite d'Abaddon détruisit tous les Titans et leur influence sur les Charrs. A ce moment-là, les Charrs commencèrent à douter des compétences de leurs meneurs. Les chamans se tournèrent vers les Destructeurs, les serviteurs de Primordus, en espérant que leur force remplace celle des Titans et que le pouvoir des chamans serait rétabli. En 1078 Ap.E., cependant, les agents de la Garde d'Ebon libérèrent un Charr captif nommé Pyre Fiertir ainsi que sa troupe. Avec l'appui de la Garde d'Ebon, la troupe Fier réussit à assassiner plusieurs meneurs de la Caste des Chamans, et outrepassa les règles de la Légion de la Flamme.

Après la mort de leurs chefs, le ressentiment pour la Caste des Chamans s'est transformée en rébellion parmi les autres légions. Pendant les quatre décennies suivantes, les combats entre les légions firent rage jusqu'à ce que le contrôle de la Légion de la Flamme ait été anéanti dans les Plaines de Golghein. Brisés et vaincus, les survivants de la Légion de la Flamme prirent la fuite dans les Montagnes de la Crête flamboyante, tandis que les autres légions se concentraient sur la reconstruction de leur hiérarchie interne. Finalement, les survivants étaient retournés au Nord d'Ascalon.

Le rejet total de la Légion de la Flamme par les autres légions incluait également le rejet de toutes les valeurs et croyances que la Légion d'Or avait apportées.[1] Cela a forgé la société charr actuelle, athéiste et technologique, plutôt que tourné vers l'avancement magique.

Types[modifier]



Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Anglais PAX 2010 interview, Guild Wars 2 Guru
  2. Anglais Guild Wars 2 Developer Interview, IncGamers