Exode

De Guild Wars 2 Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Cet article concerne ou mentionne des événements s'étant déroulés avant ou pendant Guild Wars 1.
Gwwlogo.png Le Wiki de Guild Wars a un article en anglais sur l'Exode.

L'Exode est le nom donné au moment où les Dieux Humains quittèrent physiquement la Tyrie. Il marque l'an 0 (ou 0 Ap.E.) du calendrier mouvélien. Le retrait des Dieux des affaires des humains depuis le Crépuscule est souvent appellé Deuxième Exode.

L'Exode (ou Premier Exode)[modifier]

La légende veut qu'environ un siècle après l'arrivée des Humains en Tyrie, les dieux décidèrent d'offrir à l'ensemble des races intelligentes un outil qui les aiderait dans leurs épreuves quotidiennes : Abaddon, dieu du savoir et des secrets, leur remit la magie. Il ne fallut pas plus d'un an pour que ces peuples utilisent ce don pour se détruire les uns les autres. La situation devint telle que le chef des tribus humaines, le roi Doric, se rendit à Orr pour supplier les dieux de mettre fin au conflit. Ceux-ci acceptèrent et retirèrent toute la magie pour l'enfermer dans une pierre, qu'ils brisèrent ensuite en cinq morceaux. La magie fut ainsi réduite à un niveau tel qu'elle ne représenterait plus de danger. Furieux de voir son présent ainsi traité, Abaddon entra en guerre avec les autres dieux. Au terme d'une guerre aussi courte que dévastatrice, Abaddon fut jeté dans le Royaume du Tourment et les Dieux quittèrent le plan physique, n'y intervenant plus que par le biais d'avatars.

Le Deuxième Exode[modifier]

Lorsqu'en 1075 Ap.E. le Crépuscule tomba, de courageux aventuriers accompagnés de la future déesse Kormir s'aventurèrent jusque dans le Royaume du Tourment pour supplier les dieux de leur venir en aide. Là, dans les ruines d'un ancien temple, une Muse de Lyssa vint leur apporter la parole des dieux : chaque mortel portait en lui une part de divinité, c'était à présent aux mortels de prendre en main l'avenir de la Tyrie. Kormir reçut un don supplémentaire, qui se révéla lorsqu'Abaddon fut sur le point de se libérer : en sacrifiant sa vie, elle acquit ses pleins pouvoirs et rejoint le panthéon des dieux. Ses derniers mots à ses compagnons d'armes furent une confirmation de ce que la Muse avait dit : la Tyrie appartenait désormais aux mortels, à eux d'en faire bon usage. A partir de ce jour, aucune divinité humaine ne se manifesta plus en Tyrie, que ce soit via un avatar ou d'une autre manière, marquant leur Deuxième Exode.

Voir aussi[modifier]