Quais du bazar/Anciens dialogues ambiants

De Guild Wars 2 Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Cette page regroupe l'ensemble des anciens dialogues ambiants des Quais du bazar

Le Festival des Quatre Vents (2014)[modifier]

humain Tournesol
Les nuages ont versé des larmes car nous avons perdu notre soleil de cristal.


humain Zéphyrite
(fredonnement)
Plus de vent et de pluie à dompter, ou de ciel dévorant.
Elle ne vole plus dans un rayon étincelant et laisse un trou béant.


humain Zéphyrite
(fredonnement)
Hélas, le temps passe trop vite, ancien ami magique.
Il est si horrible et effrayant de perdre ce trésor de manière aussi inique.


sylvari Zéphyrite
(en chantant) Hélas, hélas, hélas, hélas...
norn Zéphyrite
(en chantant) Hélas, nous partons...
humain Zéphyrite
(en chantant) Nous nous élevons dans le ciel...
humain Zéphyrite
(en chantant) Et crions : "Hélas, hélas, hélas..."


humain Zéphyrite
Mai pourquoi permettre à des étrangers d'apprendre nos disciplines ?
humain Zéphyrite
Nous en apprenons autant d'eux qu'eux de nous.
humain Zéphyrite
D'accord, mais ils risquent de mal utiliser notre savoir, non ?
humain Zéphyrite
Je préfère partager mon savoir que le cacher. Le savoir lui-même est neutre, il faut le propager pour éviter qu'il soit mal exploité.


humain Zéphyrite
Ma fille a commencé les leçons du Vent. Elle apprend à la vitesse d'un ouragan.
humain Zéphyrite
Tu dois être fière d'elle !


humain Zéphyrite
Est-ce qu'il y aura des sommets ou des négociations pendant notre temps à terre ?
humain Zéphirite
Pas que je sache. Les maîtres ne voulaient pas que nos affaires gênent leurs actions diplomatiques.


humain Zéphyrite
Les producteurs de cristaux disent avoir moulu un nouveau chargement de poussière.
norn Zéphyrite
Parfait. Nous allons attendre d'être de retour là-haut pour ensemencer les nuages.


humain Zéphyrite
Les dragons ne sont pas maléfiques, les enfants. Ils sont naturels. Ce sont des forces de la nature comme le vent, le soleil et la foudre.
humain Zéphyrite (enfant)
Mais ils tuent plein de gens. Ça ne les rend pas maléfiques ?
humain Zéphyrite
Ne savez-vous pas que le vent, le soleil ou la foudre peuvent tuer ?
humain Zéphyrite (enfant)
Heu, si.
humain Zéphyrite
Vous avez donc votre réponse.
Brill, mes trésors, était la plus grande de tous les dragons, même si elle n'était pas la plus puissante.
humain Zéphyrite (enfant)
Elle pouvait parler aux gens par la pensée.
humain Zéphyrite
C'est vrai. Et comme elle pouvait lire nos pensées, elle apprit à nous connaître et à nous aimer.
humain Zéphyrite (enfant)
Elle voulait qu'on vive en paix.
humain Zéphyrite
Oui, et elle est morte en tentant de nous protéger des forces de la nature qui voulaient nous engloutir.
humain Zéphyrite (anfant)
Pourquoi les dragons nous veulent-ils du mal ?
humain Zéphyrite
Les dragons sont comme les marées. En s'élevant, ils ne pensant pas aux gens qui seront piégés et noyés.
Ils savent juste qu'il est temps de s'élever, et ils le font. Ils n'ont faim que de magie, celle du monde, qu'ils consomment.
Elle les rend plus puissants et dangereux. A mons[sic] avis, il vaut mieux ne pas se trouver au mauvais endroit quand la marée arrive. N'est-ce pas ?
humain Zéphyrite (enfant)
Oui !
Qui va nous protéger maintenant que Brill est morte ?
humain Zéphyrite
Ne vous en faites pas. Il y a plein de gens bien qui vont poursuivre le combat. Avez-vous entendu parler d'Eir Stegalkin ?
humain Zéphyrite (enfant)
C'est la grande Norn qui a combattu aux côtés de Brill et failli tuer Kralkatorrik.
humain Zéphyrite
Tout à fait. Elle vit toujours et pourchasse les dragons à travers la Tyrie. Et puis, elle n'est pas seule. Elle a beaucoup d'alliés.
humain Zéphyrite (enfant)
J'espère la rencontrer un jour.
humain Zéphyrite
Je te le souhaite.


norn Zéphyrite
Tu as entendu ces rumeurs alarmantes ? Les maîtres s'inquiètent d'avoir trop attiré l'attention sur nous, cette fois.
humain Zéphyrite
J'ai entendu. Ils craignent les voleurs. Nous devons tous rester vigilants tant que nous serons à terre.


Carden
Allons. Ce que j'ai vous intéresse ou pas ?
Lonan
Qu'est-ce qui presse ? Vous avez des ennuis ou quoi ?
Carden
Vous savez quoi ? Ça ne fait rien.
Lonan
Non, attendez. Je n'ai même pas vu votre marchandise.
Carden
Je peux vous demander un service ? Oubliez-moi.


Andile
Qu'avez-vous pour moi, mon ami ?
Carden
Des biens précieux, c'est tout. La question est : que pouvez-vous faire pour moi ?
Andile
N'ayez crainte. Je dois pouvoir vous en donner un bon prix.
Carden
Vous ne pouvez pas m'offrir plus ? Vous voulez ma mort.
Andile
Mon ami, je vous fais une offre très généreuse là.
Carden
Vous me croyez stupide ? Je vois bien que vous voulez profiter de moi.
Vous savez comme c'est difficile de se procurer ça ? Laissez tomber. On ne fera pas affaire.


Carden
Qu'est-ce que ça peut faire d'où ça vient ? Vous achetez ou pas ?
Penna
Pas de précipitation. Je dois d'abord étudier l'objet, et y réfléchir.
Carden
Réfléchir à quoi ? Je n'ai pas que ça à faire !
Penna
Tout le monde ici voudra estimer votre marchandise. C'est comme ça.
Carden
Je n'ai pas besoin de vous. Je peux leur vendre ça directement.
Penna
(rire) Oh, vraiment ? Vous êtes sûr ?
Je comprends ces gens, leur façon de penser, leurs envies et leurs besoins. Et vous ?
Carden
Que voulez-vous dire ? Ce sont des gens, comme nous.
N'est-ce pas ?
Bon, vous avez vu l'objet. Faites-moi une offre.
Penna
Désolée, je ne peux pas acheter. Je sais où vous avez eu ça, et je ne veux pas d'ennuis avec ces gens.
Carden
Quoi ? Vous allez me vexer. Vous savez quoi ? Je suis vexé.