Audience avec le Maître

De Guild Wars 2 Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Chargement-Audience avec le Maître.jpg
Audience avec le Maître
Type : Instance

Accès : Quais du bazar (Falaises labyrinthiques)
Disponible pendant : MAJ-Politique sanglante.png Politique sanglante


Audience avec le Maître est une instance introduisant l'histoire vivante Politique sanglante, continuité du bazar des Quatre Vents. Elle se passe à bord du Sanctuaire du Zéphyr et met en scène Ellen Kiel, Evon Grincelame et le Maître de la paix.

Déroulement[modifier]

Icone événement étoile.png Assister à la scène entre le capitaine Evon Grincelame, la capitaine Ellen Kiel et le Maître de la paix.

Dialogues[modifier]

Capitaine Evon Grincelame 
Monsieur, mon assistante et moi souhaitons mieux connaître votre peuple. Peut-être pourrions-nous convenir d'un accord commercial entre votre charmant sanctuaire et notre belle ville de...
Capitaine Ellen Kiel 
Je ne suis pas son assistante, monsieur. Sachez que ma ville a beaucoup à offrir, toute l'année. Nos jardins...
Maître de la paix 
Hum. Permettez-moi d'interrompre ce numéro de charme. Dites-moi, votre peuple vous soutient-il ?
Capitaine Evon Grincelame 
Absolument ! Je suis aimé de mon peuple.
Maître de la paix 
Et vous, garde du Lion ?
Capitaine Ellen Kiel 
Quoi ? Eh bien... on m'apprécie, je suppose.
Maître de la paix 
Bien. Faites en sorte de m'impressionner par l'enthousiasme de vos partisans. Si vous y parvenez, nous parlerons affaire.

Après la cinématique[modifier]

Capitaine Ellen Kiel 
Si aucun d'entre nous ne parvient à un accord, ce sera entièrement votre faute.
Capitaine Evon Grincelame 
Ma faute ? Visez-moi ce pet de fourmi qui se prend pour un ouragan. Voyons.
Capitaine Ellen Kiel 
Ah oui ? Fini les courbettes. Les carottes sont cuites, Grincelame.
Capitaine Evon Grincelame 
(glousse) Renoncez donc, Ellen, je tiens à épargner vos sentiments.

En parlant avec Evon Grincelame[modifier]

Donc le Maître de la paix veut montrer ce dont il est capable ? Ça va aller vite.

Icône dialogue réponse.png Quel est votre plan ?
Ça va sans dire. Si vous venez avec des renforts, je pourrai peut-être partager.
Icône dialogue fermer.png J'y songerai.
Icône dialogue fermer.png Bonne chance.

En parlant avec Ellen Kiel[modifier]

De mieux en mieux, <Nom du personnage>. Maintenant, il faut aussi montrer qu'on a le soutien du peuple ? Au moins, on pourra dire qu'on a pu discuter avec le Maître de la paix. C'est déjà ça.

Icône dialogue réponse.png Eh, il n'y a pas de karka énervé ce coup-ci.
C'est vrai. Au moins, je sais à quoi m'attendre d'un karka. Evon est en train de me regarder et je ne sais pas ce qu'il a en tête.
Icône dialogue fermer.png Ça va être intéressant.
Icône dialogue fermer.png Je ne sais toujours pas.

En parlant avec le Maître de la paix[modifier]

Bienvenue dans notre sanctuaire. Que puis-je faire pour vous ?

Icône dialogue réponse.png Parlez-moi de votre peuple.
Eh bien. Nous descendons d'une lignée de personnes croyant en la paix. Nous vivons dans le ciel pour éviter les conflits violents qui sévissent sur terre.
Icône dialogue réponse.png Parlez-moi du sanctuaire.
Icône dialogue réponse.png Que pensez-vous des candidats ?
Icône dialogue fermer.png C'est tout. Merci.
Icône dialogue réponse.png Parlez-moi du sanctuaire.
Notre sanctuaire est notre foyer. Il nous protège et nous transporte au-dessus des nuages. Nous avons la chance de connaître les aspects du vent, du soleil et de l'éclair qui nous permettent de rester en l'air.
Icône dialogue réponse.png Parlez-moi de votre peuple.
Icône dialogue réponse.png Que pensez-vous des candidats ?
Icône dialogue fermer.png C'est tout. Merci.
Icône dialogue réponse.png Que pensez-vous des candidats ?
Leur enthousiasme nous a divertis. Au final, c'est la loyauté et le soutien qu'ils inspirent à ceux qui les connaissent le mieux qui permettent de déterminer leur valeur.
Icône dialogue réponse.png Parlez-moi de votre peuple.
Icône dialogue réponse.png Parlez-moi du sanctuaire.
Icône dialogue fermer.png C'est tout. Merci.
Icône dialogue fermer.png Plus tard, peut-être.