Scarlet Bruyère

De Guild Wars 2 Wiki
(Redirigé depuis Scarlet)
Aller à : navigation, rechercher
Attention : le contenu qui suit révèle l'intrigue la première et deuxième saisons du Monde vivant.

Scarlet Bruyère

Scarlet Bruyère.jpg

Vous vous amusez ? Moi oui.

— Scarlet Bruyère

Scarlet Bruyère, de son vrai nom Ceara, est l'instigatrice de plusieurs opérations criminelles ayant déstabilisé la Tyrie, en faisant l'ennemie principale des joueurs dans la Saison 1 du Monde vivant.

Biographie[modifier]

Ceara : jeunesse et études[modifier]

Scarlet émergea du Rêve en 1304 Ap.E. sous le nom de Ceara avec un fervent désir de tout apprendre et de se forger un chemin indépendant de celui tracé par l'Arbre clair. Son appartenance au Cycle du jour pouvait en partie expliquer son caractère insoumis, mais pas le fait qu'elle ne se fut jamais identifiée aux différentes factions sylvaris, qu'il s'agisse des Rêveurs, des Silencieux ou de la Cour des Cauchemars. Ceara passa les huit premières années de sa vie au Bosquet où elle appris tout ce qu'elle pouvait tirer de ses congénères. Ayant le désir d'étendre ses connaissances, de créer des machines aussi complexes que les systèmes naturels, elle quitta la capitale sylvari en 1312 Ap.E. dans le but de découvrir le monde.

Elle s'arrêta tout d'abord à Hoelbrak afin d'apprendre les propriétés du métal auprès du maître forgeron Beigarth, qui lui enseigna tout ce qu'elle désirait le temps d'un hiver. Sa soif d'apprendre l'emmena ensuite auprès d'Asagai, une gladium de la Légion de Fer, maîtresse artificière et experte en armes à feu. Elle resta chez elle deux ans, avant de se remettre en chemin en 1315 Ap.E., cette fois pour Rata Sum.

Si elle impressionna les asuras par son génie, il lui refusèrent d'abord l'accès de leurs universités. Le Professeur Omadd, alors doyen de l'Université de la Synergétique, vint néanmoins plaider sa cause devant le Conseil des Arcanes. Fait peu connu, il aurait obtenu leur consentement en présentant Ceara non comme une élève brillante, mais comme un sujet d'étude passionnant. Elle bénéficia finalement d'une dérogation spéciale lui permettant d'intégrer l'Université de la Dynamique, puis celle de la Statique dont elle termina les cursus en l'espace d'un an chacun avant de rejoindre celle de la Synergétique où elle passa un peu plus de temps. Sous la gouverne d'Omadd, elle s'intéressa au fonctionnement de l'Alchimie éternelle. Elle présenta une thèse en proposant une nouvelle interprétation révolutionnaire devant le Conseil des Arcanes, qui lui valu d'être exclue de l'Université pour cause d'hérésie académique, malgré le soutien de son professeur.

Ceara rejoignit alors l'Enqueste, où elle pouvait désormais mener toutes les expériences qu'elle désirait sans être soumise à des règles contraignantes. Elle ne resta néanmoins pas longtemps avec eux : ils l'abandonnèrent lorsqu'elle fut trouvée en compagnie de Teyo dans les archives municipales de Rata Sum en train de modifier les plans des concurrents au Prix de Snaff. On lui retira tous ses diplômes et elle fut expulsée de la ville par les Pacificateurs. Son exil l'amena jusqu'à la Cimesèche, où elle trouva en 1316 Ap.E. la preuve de l'existence des lignes de force. Elle trouva ensuite refuge chez la tribu hyleks Michotl, où elle acquit leurs connaissances de la préparation de potions et poisons. C'est là qu'après quelques mois, le professeur Omadd retrouva sa trace et lui proposa de l'assister dans ses expériences.

Vers 1320 Ap.E., Omadd proposa à Ceara de participer à une expérience extrêmement risquée qu'il avait mis au point : une machine censée rendre capable de briser les limitations de l'esprit et de visualiser l'Alchimie éternelle. Ceara rentra dans la machine d'Omadd et, malgré les avertissements de l'Arbre clair, plongea au cœur des visions, dont celle d'une liane épineuse rouge enserrant un grand arbre. Nul à part elle ne sait l'étendue de ce qu'elle contempla, mais toujours est-il qu'elle prétendit y avoir observé l'Alchimie éternelle. En sortant de la machine, elle tua Omadd et décida de se faire appeler Scarlet Bruyère.

Scarlet : folie et machinations[modifier]

Avec l'argent d'Omadd, Scarlet acquit une maison à Prospérité où installer son laboratoire et reprendre ses propres expériences, notamment sur les créatures à vapeur. Son sommeil était néanmoins de plus en plus perturbé par des cauchemars, où une entité puissante semblait vouloir communiquer avec elle à travers des visions de mort et de destruction. Elle décida de consulter un Guérisseur, sans résultat. En 1323 Ap.E., elle décida de confronter ses visions et d'agir.

Scarlet n'aimait rien tant que les expérimentations, y compris sur des êtres vivants et pensants, ainsi que les "duos improbables". C'est elle qui convainquit les Draguerres et la Légion de la Flamme de former l'Alliance de la Fusion, puis qui négocia le soutien technologique de l'Enqueste aux pirates étherlames. Si elle demeura dans les ombres durant les violences de Flamme et froid et de la Foire du Dragon, un prisonnier draguerre arrêté par Rox mentionna un mystérieux négociateur, tandis que son nom fut mentionné pour la première fois par Mai Trin lors de son arrestation au Refuge étherlame.

Dans un même temps, elle se rendit au Promontoire Divin afin de demander l'autorisation à la reine pour étudier les factionnaires mécaniques auprès de l'ingénieur royal. Malheureusement pour Scarlet, la reine refusa d'accéder à sa requête et la sylvari quitta la salle du trône en fulminant.

Scarlet révéla son visage au grand jour durant la cérémonie d'ouverture du Jubilé de la reine de 1326 Ap.E., où elle tenta d'assassiner la reine Jennah de Kryte. Le Chaos mécanique qui s'ensuivit fut l'occasion pour les héros tyriens de se confronter directement au génie mécanique de Scarlet et à ses détraqués.

Quelques mois plus tard, Caithe découvrit que Scarlet s'était trouvé un nouveau repaire dans la Tonnelle du Crépuscule. Durant l'offensive lancée par la Garde du Lion, il s'avéra que l'ingénieure menait de nouvelles expériences sur les limites entre les machines et les organismes vivants, résultant en un Coeur mécanique redoutable. Scarlet révéla également qu'elle détenait certains secrets sur la Première-née que celle-ci ne voudrait pas voir ébruités.

Ce rapprochement avec la Cour des Cauchemars devait déboucher à une nouvelle coalition, l'Alliance toxique, les regroupant eux et les Kraits. Scarlet avait en effet mis la main sur des éclats d'Obélisque, objets sacrés supposés pouvoir ramener leurs prophètes, qu'elle utilisa comme monnaie d'échange pour obtenir la collaboration de ceux qui habitaient de Lac de Viathan. C'est sur ses ordres qu'ils construisirent la Tour des Cauchemars, dont elle se servie à la fois comme laboratoire et comme moyen de diffusion de sa nouvelle toxine. Si Marjory Delaqua parvint, avec l'aide de quelques alliés, à détruire la tour, Scarlet parvint à mettre la main sur l'antitoxine mise au point par la détective et à rendre encore plus toxique son poison.

Au même moment, Ellen Kiel parvint à convaincre la chercheuse Dessa de se servir des Fractales des Brumes afin d'éclaircir le drame de l'explosion du Réacteur de Thaumanova. Il fut ainsi révélé que si l'Enqueste avait bel et bien saboté les installations, Scarlet avait été leur consultante sur le projet et avait volontairement laissé le réacteur surchauffé. Sa brève incursion dans les laboratoires lui permit d'en apprendre davantage sur les énergies draconiques ainsi que sur les lignes de force magiques sillonnant toute la Tyrie.

Elle profita du calme des festivités d'Hivernel pour faire bâtir un peu partout en Tyrie des sondes d'énergie, avant de faire un véritable retour en force en plein Passage de Lornar accompagnée de tous ses sbires afin de tester sa toute nouvelle arme capable de tuer toute personne présente sur la carte : la marionnette détraquée. Mais des membres du Prieuré de Durmand découvrirent en même temps l'un de ses plus anciens repaires, où projections et cartes révélèrent que la sylvari semblait cibler les sièges des Ordres et la ville de l'Arche du Lion.

Parmi les plans de la marionnette mais également ceux d'une foreuse, les ennemis de Scarlet découvrirent également un journal. Celui-ci révéla que la sylvari était victime, depuis un temps indéterminé, de terribles cauchemars, qui aurait possiblement évolués en hallucinations. Dans ces visions, une entité mystérieuse communiquait avec elle et tentait de prendre le contrôle de son esprits. Loin de se soumettre, Scarlet tentait de toutes ses forces de lutter et comptait bien mettre fin à ses tourments d'une manière ou d'une autre.

Scarlet lança enfin en 1327 Ap.E. une attaque aérienne titanesque sur l'Arche du Lion. L'ensemble des créatures et des alliances à ses ordres envahirent la ville, tandis qu'un miasme toxique se répandait dans les rues, tuant les habitants trop lents à s'enfuir. C'est là que la sylvari fit une apparition brève mais triomphante au sommet de la gigantesque foreuse, le Percegarde, qu'elle mit à l'oeuvre au centre du Port du sanctuaire.

Lors de la reconquête de l'Arche du Lion, des héros réussirent à pénétrer dans le Percegarde, où Scarlet était plongée dans ses calculs. Elle attaqua ses assaillants à l'aide d'hologrammes extrêmement sophistiqués, avant de saisir une arme de sa conception pour se jeter dans la mêlée. Les défenseurs de l'Arche parvinrent finalement à retourner ses armes contre elle, et elle fut grièvement blessée lors de l'explosions du dernier hologramme. Elle se réfugia alors dans la cabine intérieur de la foreuse.

Un petit groupe notamment composé de Rox, Braham, Kasmeer Meade et Marjory Delaqua parvint à la suivre à l'intérieur, avec la ferme intention d'en finir avec elle. Bien qu'à terre, elle réussit dans un premier temps à neutraliser Braham et Marjory. Rox décida de rester aux côtés des blessés, tandis que Kasmeer s'élança avec le reste du groupe pour achever Scarlet. L'envoûteuse, pensant que Marjory était morte, déploya dans sa rage tous ses talents d'illusionniste pour distraire la criminelle, tout en maintenant un flot de railleries et en l'appelant par son ancien nom, Ceara. Scarlet, déconcentrée, laissa apparaître une faille dans sa garde qui lui fut fatale.

C'est le sourire aux lèvres qu'elle poussa son dernier soupir, car elle savait avoir atteint son but. Au moment même de sa mort, le Percegarde atteint son but. En perturbant les lignes de forces, il parvint à réveiller un Dragon Ancestral, ce que l'examen des consoles de la foreuse confirma comme étant l'objectif de Scarlet.

Le corps de Scarlet fut a priori détruit dans l'explosion de la foreuse.

Implication dans l'histoire[modifier]

Saison 1 du Monde vivant[modifier]

Saison 2 du Monde vivant[modifier]

Citations[modifier]

"Un conseil ? Courez maintenant."
"Vous vous amusez ? Moi oui."
"Meurs, meurs, meurs. Meurs, meurs meurs. Meurs."
"L'autre monde... n'est pas prêt... pour moi (ricane dans la mort)."
"Reculez ! C’est ma foreuse. A moi !"
"Imbéciles. Vous pensez que ma mort… vous sauvera ? Trop... tard..." (dernières paroles)

Galerie[modifier]

Notes[modifier]

Voir aussi[modifier]